Je reviens vous raconter mon jardin et vous présenter ma petite basse-cour qui occupe les lieux depuis cet automne, c'est un ravissement de découvrir, d'observer ces animaux.
Mais commençons par le début:                                                                            
                                     
                                     Au fond du jardin                                                                








                                                                             
                      L'araignée est partie, le canal a été nettoyé.       















La place était libre pour commencer la construction de la volière et du poulailler.





























Vincent, mon ingénieur préféré avec son copain Franz ont posé la structure du poulailler puis Claude à construit tout le reste avec l'application du couvreur qu'il est  "Mieux aurait été insupportable! " Moi je torturai mes doigts en cousant le treillis de la volière.
Je suis allé chercher les cocottes, le jeune coq, fini de peindre la maison des poules avec de l'ocre et un peu de farine.













A peine une semaine que le petit troupeau était arrivé, un soir de septembre, le ciel est devenu gris-jaune et c'est tombé, la pluie cinglait à l'horizontale, les arbres avaient troqués leur bois contre du caoutchouc, ça a durer pas plus de 5 longues minutes. Le temps de ressentir la trouille.
La nature calmée, je vais voir si mes jeunes cocottes ne sont pas traumatisées et:





























Fichtre! Ce jour là, il y a eu un Dieu pour mes poules et mon coq penaud. Trois chênes à terre, juste à côté poulailler, les plus gros effondrés sont dans les champs. Le choc.

Ca y est ! 40 ans, plus même que les scientifiques tirent la sonnette d'alarme cette fois on commence à se prendre les changements climatiques en pleine face, les inondations, les tempêtes c'est plus juste pour les autres. Ce qui me sidère... ça suffit toujours pas pour que le plus grand nombre change ses comportements, l'individualisme, la société de loisirs, l'ennui sont plus forts.

On a tout tronçonné, rangé,merci Claude!













                        
                                    L'idée est une volière chenille:




















                   La vie a continué comme elle le fait si bien avec ou sans nous.











































                                         
                                     
                    Diaporama du jardin.
           
      

























                                          

                                                         

 

300811 088.jpg
300909 030.jpg
IMG_0829.JPG
IMG_0858.JPG
IMG_0931.JPG
IMG_0933.JPG
IMG_0951.JPG
IMG_1013.JPG
IMG_1020.JPG
IMG_1022.JPG
IMG_1181.JPG
IMG_1556.JPG
IMG_1510.JPG
IMG_1512.JPG
IMG_1157.JPG
IMG_1281 (2).jpg